COMMUNIQUE GILETS PAR BALLES le 18 mai 2017

 

 

COMMUNIQUE GILETS PAR BALLES le 18 mai 2017

 

Nous apprenons par voix de presse que le SDIS s’est doté de protection balistique pour les SP.

Pourtant, nous nous étions opposés à l’équipement systématique de ce genre de dotation.

Le rôle d’un président de SDIS n’est certainement pas de surexposer ses agents, mais bien de les protéger.

Ainsi, en faisant l’acquisition de ce type de matériel, Mr Weiten expose bel et bien ses agents pour des missions qui ne leur incombent pas.

En effet, les sapeurs pompiers ont une obligation de moyen.

Le SDIS tente à minimiser l’engagement des équipes d’extractions aux seul attentas, mais demain une simple forcené nous obligera à nous exposer, avec ou sans la présence immédiate des forces de l’ordre.

Les SP font déjà face a la casse des services publics et pallient au manque de tous (absence de police sur les ouvertures de porte, les ivresses sur voie publique etc..) .

Cela met non seulement en danger les intervenants, mais aussi leurs familles.

Quid des exclusions pour risque attentat des crédits immobiliers ? Les agents qui font partis des groupes d’extractions risquent de ne pas être couvert en cas d’accident.

Les SP paient déjà cher leur engagement auprès des compagnies d’assurance de par leur métier.

Nous disons « oui » à plus de sécurité, mais pas dans n’importe quelles conditions!

L’investissement de l’argent public doit augmenter notre sécurité et non la diminuer.

Oui au recrutement de SPP!!!

Oui à l’achat de matériels pour notre sécurité, comme par exemple des transmissions efficaces qui permettent de sauver les sapeurs pompiers.

Non au coup de pub médiatique qui instaure un climat de peur et d’insécurité.

Nous appelons les SP à user de leur droit de retrait, et à notifier à l’administration qu’ils refusent le port de ces équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *