Tract a destination du public sur la colère des SPP

LES POMPIERS SONT EN COLERE !

Depuis 15 ans, le nombre d’interventions a doublé là où les effectifs ont stagné.

Selon un rapport de la direction générale, la sollicitation par pompiers a augmenté de 50% sur cette période.

Depuis 15 ans, CGT et CFDT n’ont eu de cesse de demander une embauche massive de pompiers-professionnels.
Aujourd’hui, les pompiers sont épuisés ; la qualité des secours se dégrade et la population est réellement mise en danger par les délais d’interventions constamment rallongés.
Nos élus et l’administration n’ont jamais pris la mesure de la situation. Au contraire, pour pallier au manque d’effectifs flagrant, le SDIS de la Moselle envisage de mettre en place un temps de travail destructeur pour les pompiers-professionnels afin de répondre aux hypothétiques disponibilités des pompiers volontaires : le monde à l’envers !
Les élus précarisent le métier de pompier et diminuent la qualité des secours, Mr WEITEN Président du conseil départemental en tête !
En réaction, les pompiers expriment leurs revendications sur leurs engins! La réponse du SDIS de la Moselle a été honteuse : une bonne partie de la caserne de Metz a été mise indisponible, soit 4 véhicules de secours à personnes et un groupe incendie. Un scandale ! Quasiment plus aucun secours dans la plus grosse caserne de France, entre 20h et minuit le 25 mai. Pendant ce temps, les secours ont été assurés par des centres éloignés, alors que 25 pompiers étaient disponibles au sein de la caserne !
Pour un orgueil déplacé, et un unique souci d’image devant les élus, le directeur du SDIS de la Moselle, le colonel VALLIER, a franchi un cap et mis consciemment la population en danger.
Les pompiers n’ont pas cédé !
CGT et CFDT viennent de déposer un préavis de grève !

 

 

communiqué du 26 mai 2017 a télécharger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *