Déclaration CGT et compte rendu du comité technique du 20 novembre 2018

 Déclaration CGT au Comité Technique du 20 novembre 2018:

Monsieur le président, mesdames et messieurs les élus, chers collègues,

Il est assez coutumier que nous recevions des documents sur table; nous espérons, conformément à vos engagements du début de votre mandat, que cela ne se reproduise pas aujourd’hui.

Néanmoins, même si nous avons reçu les documents dans le délai imparti, ceux-ci nous interrogent sur la pertinence de les présenter à ce comité technique.

En effet, pourquoi ne pas aller au bout de votre logique?

Simplement en ne proposant aucun dossier sensible au CT! Oui, vous nous entendez correctement. Cela évitera à tous que nous perdions un temps précieux.

Les récents jugements du tribunal administratif de Strasbourg auraient pu vous faire entendre raison.

Même la décision de l’Europe sur l’arrêt Matsak ne vous fait pas changer de cap; et à la fin, c’est le contribuable qui va payer.

Nous sommes en capacité aujourd’hui de nous interroger sur l’utilité de toutes ces commissions puisqu’il ne s’agit que d’un avis. Et malgré une multitude de réunion dites de « dialogue social », les décisions sont appliquées avant même que nous, membres du comité technique, en soyons informés.

Pour exemple, la restauration de Metz, utile aux personnels et à un SDIS comme la Moselle, va être supprimée au principe d’une remise aux normes trop coûteuse, alors qu’aucun entretien n’a jamais été prévu.

Ou encore le SDACR, avec l’augmentation des délais d’intervention, l’envoi de véhicules non adaptés et de secouriste isolés, est un choix qu’il vous faudra assumer lorsqu’il y aura un drame!

Les effectifs fondent comme neige au soleil.

Des centres de secours de grande envergure ne sont parfois plus en capacité de faire sortir un fourgon incendie!

Tout est prévu: la suppression des entités propres pour créer des bassins de population. Sur le papier cela pourrait fonctionner; la réalité est tout autre.

Alors on trouve d’autres parades, comme l’arrivée de FPTL où on nous propose d’intervenir à 4 au mépris de notre propre sécurité.

Par ailleurs, le milieu urbain n’est plus en capacité de suppléer les manques dans les milieux ruraux. Les exemples de manques deviennent légion: Audun le Tiche, Boulay, Forbach, Hayange, Metz et tant d’autres…

Nous n’étions pas habitués à cette explosion de départs refusés ou en sous-effectif, et l’allongement des délais trouvent pour responsable la politique votée par le CASDIS.

De plus, suite à la charte informatique, nous vous demandons une fois encore, la suppression des adresses sdis57.fr attribuées à notre organisation.

Une fois n’est pas coutume, nous sommes surpris par tant d’imagination pour pouvoir faire plus avec moins, moins de personnels et un budget qui n’augmente pas.

Le sentiment partagé par nos collègues n’est pas joyeux: toujours plus pour les premiers de cordées, et pour les autres c’est la soupe à la grimace et la diminution de notre qualité de travail en sécurité mais par-dessus tout, la dégradation de notre service public.

Monsieur le président, ne soyez pas sourd à nos cris d’alarmes, car la sécurité des mosellans et de vos sapeurs-pompiers en dépend.

Merci de votre attention.


Compte rendu du Comité Technique du 20 novembre 2018:

Présents:

Pour l’administration :M. Weiten, Mme Magras, Mme Mazzero, Col Vallier, Col Diry, Cdt Kilhoffer, Mme Herrmann, Cpt Kremer.

Pour les organisations syndicales : M. Bitte CFDT, M. Josef Avenir secours, M. Siatte SNSPP

Pour la CGT : M. Wurth et M. Desobry

Début 16h30

Lecture de notre déclaration

POUR AVIS:

– approbation pv du 02/10/2018:

Vote: Unanimité

– modification volume FMPA:

A compter de 2019, il sera ajouté 4h pour des feux d’espaces naturels et 2h pour la réalisation des ICP

Vote: Unanimité

– mise en œuvre du compte personnel de formation:

Nous proposons que le rapport soit modifié. Ainsi, on ne fixe pas de seuil (500€ ou 1000€) pour le budget alloué à l’agent, mais la commission décidera de l’attribution selon le devis.

La proposition de la CGT est acceptée

Vote: Unanimité

– perspective des actions de formation:

La liste des formations 2019 est présentée

Nous indiquons qu’il n’est pas prévu de permis PL. Le SDIS répond que les besoins sont suffisants.

Vote: Unanimité

– évolution modalité restauration CIS Metz:

Après débat avec toutes les OS, et le rappel de la nécessité d’une telle restauration dans la configuration actuelle de la caserne, le président décide de ne pas soumettre ce point au vote. Il reporte sa décision à janvier 2019, dans l’attente d’éléments plus précis.

– déploiement sécurité informatique et charte informatique:

Nous émettons nos craintes vis à vis de la confidentialité. Le SDIS aura accès à tous les échanges de mails et leur contenu alors qu’il met à disposition des OS des adresses mails « sdis57.fr« . Le SDIS rappelle que ce rapport est là pour protéger l’établissement d’attaques extérieures.

Nous pensons surtout que le SDIS se donne les moyens de se permettre une surveillance accrue des agents.

Le président Weiten nous invite à être indépendants et à ne plus rien utiliser du système informatique du SDIS. Le technicien recruté au SDIS nous dit qu’il peut prêter serment au tribunal de ne rien divulguer!

Vote: 2 contre (CGT), 3 pour (CFDT, SNSPP AS)

– ratio promus/promouvables (filière adm’, tech et les LT):

Les OS proposent de modifier les rapports, et de monter à 100% le ratio. La décision de nomination restant toujours à l’administration, cela permettrait de ne pas bloquer certaines réussites aux concours à cause d’un ratio trop bas.

Mme Mazzero appuie ce constat en disant que les ratios à 100% sont fréquents dans d’autres collectivités, sans que cela ait un impact financier.

Le Président reste sur sa position. (50% pour les ltn et 50% et 75% pour les filières administratives et technique voir le tableau )

Vote: 3 contre (2 CGT et 1 CFDT), 1 abstention (SN/SA), 1 pour (AS)

À noter que du côté des élus, Mme Mazzero s’est abstenue sur les 2 rapports « ratios »

– tableau des effectifs:

Rapport remis sur table

Vote : Unanimité

– mise en œuvre du temps de travail:

Inutile de lister tous les points de désaccords. Cela a déjà été dit l’an passé, puis à de nombreuses réunions de DSD, et enfin cela figure dans notre recours contentieux.

La CFDT, qui avait voté pour le même dossier le 19/12/2017, fait part de son désaccord.

SNSPP dit qu’il souhaite assouplir les 48h hebdomadaires (ben oui, on pourrait repasser aux 96h hebdo!!!)

Vote: 4 contre (2 CGT, 1CFDT, 1AS) Pour : SNSPP

– permis PL:

Suite à une remarque de la CGT durant l’année, liée au renouvellement du permis poids lourd, le SDIS a établi une procédure d’accompagnement des agents.

Vote: unanimité

POUR INFO:

Mise en place de 3 CCRL et expérimentation d’un FPTL (6 mois à THI puis 6 mois à MET).

Les OS font part de leur inquiétude d’intervenir à 4 SP au lieu de 6 pour feux!

A noter que le collège élus vote à l’unanimité pour sauf dans le rapport sur les promus/promouvable

Fin de séance 19h30

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *